News4

 

Dernière mise à jour :
15/08/2017 18:40

Nos projets

Autisme : un encadrement spécial pour des enfants différents

2017-08-15
Par DEFIMEDIA.INFO
 

Les autistes ont un monde à eux. Ils s’épanouissent différemment, ils ont besoin d’une éducation qui leur convient, d’attention et d’amour. Parents et thérapeutes font preuve de beaucoup de patience vis-à-vis d’eux.

« L’autisme est caractérisé par un développement anormal de l’enfant d’un point de vue relationnel, social et communicationnel. Il faut se mettre en tête que l’autisme est un souci neurologique et biologique et non psychologique et émotionnel », explique Preetisha Chutturdharry, thérapeute et directrice de ProRehab.

Elle souligne qu’il est primordial que l’enfant se sente en sécurité. Les enfants atteints d’autisme doivent être suivis individuellement et il est important que parents et thérapeutes mettent la main à la pâte

D’après Yashna, mère d’un petit garçon, la compréhension et la communication est l’unique moyen d’améliorer la vie de son petit bout de chou.

« Mon fils a un caractère propre à lui. Il aime quand la musique est forte alors que d’autres non et il déteste se brosser les dents car la menthe le dérange. »

Manisha, un autre parent, témoigne que ses formations l’ont beaucoup aidée à s’occuper de son fils. Elle s’est rendu compte de l’autisme de ce dernier lorsqu’il était âgé de sept ans.
Malgré la stigmatisation touchant leurs enfants, les deux mamans continuent bravement à s’en occuper.

 

Preetisha Chutturdharry, Thérapeute professionnelle et directrice de ProRehab : « Ils peuvent développer un potentiel exceptionnel »

Avec son équipe de thérapeutes, Preetisha Chutturdharry s’occupe des enfants autrement capables dont des autistes. Passionnée par son travail, elle a commencé très jeune, afin de s’assurer de tout ce qu’il faut pour rendre heureux parents et enfants.

« Les difficultés peuvent varier, car chaque enfant est unique et il est surprenant de constater que chacun développe un potentiel exceptionnel », indique Preetisha Chutturdharry.

Il y a plusieurs types d’autisme et les enfants doivent être suivis individuellement. Le mot ‘spectre’ est utilisé pour définir la sévérité de leurs multiples difficultés. On peut reconnaître un autiste en observant son attitude « L’enfant peut avoir une crise de colère inexplicable, faire des mouvements inhabituels moteurs comme l’agitation des mains et avoir des difficultés extrêmes face aux changements. Quand des parents viennent me voir, nous faisons de notre mieux pour les aider et les former.

Chaque enfant atteint d’autisme est unique et nous avons le devoir de faire ce qu’il faut pour améliorer ses conditions de vie. Nous avons des approches différentes et la plus commune, c’est le Treatment and Education of Autistic and Related Communication Handicapped Children (TEACCH) qui aide à se concentrer sur la personne, ses intérêts, ses besoins, ses talents et à le comprendre », ajoute-t-elle.

 

Temoignages des parents

Ces mamans surmontent les obstacles et font preuve de beaucoup de patience et d’amour. Elles racontent.

Yashna P. : « Je note une nette amélioration »

Maman d’un petit garçon de dix ans, elle a eu certaines difficultés à reconnaître les symptômes. « Jusqu’à 5 ans, mon fils avait des difficultés à parler, à dire des mots contenant deux ou trois syllabes et ce qu’il disait n’avait aucun sens. »

Las de se faire comprendre, son fils montre sa frustration. Avec le temps, Yashna comprend que le meilleur moyen de comprendre son enfant est de l’observer et de lui parler.
« Quand il était petit, il jouait avec les mains et les doigts, il regardait fixement la lumière et il courait beaucoup sans aucun but. » Néanmoins, c’est un enfant joyeux. Yashna avoue quand même avoir eu beaucoup de soucis à trouver des réponses à ses questions concernant son enfant.

« Il y avait plusieurs problèmes : l’incompréhension et le regard des autres. Mon enfant ne jouait pas avec ses camarades d’école et ne participait à aucun jeu. » Son fils aime jouer seul et le lego compte parmi ses jeux favoris. Grâce à l’aide d’une thérapeute, elle apprend que chaque enfant autiste diffère des autres. « Il faut surmonter les obstacles, dit-elle. Thérapeutes et parents doivent apprendre à coopérer et à s’entraider pour l’épanouissement de l’enfant. »

Elle a aussi eu beaucoup de mal à faire admettre son enfant dans une école normale. « Certains m’ont maintes fois conseillé de le mettre ailleurs, mais il était hors de question de baisser les bras. Ainsi, grâce aux encouragements de la pédagogue et des professionnels, mon enfant apprend mieux dans une école normale. Mon fils est entouré d’enfants qui agissent comme des rôles à suivre, il copie les autres et je note une nette amélioration de son état. »

La communication entre parent et enfant autiste est très primordiale et c’est ce qui fait toute la beauté de la relation entre Yashna et son fils.

Manisha. L : « Son parcours académique se passe bien »

C’est quand il a eu 7 ans que Manisha découvre que son fils est autiste. Elle se souvient des difficultés qu’elle avait à comprendre ce qu’avait son enfant. « Il ne parlait pas, il ne mangeait pas, il jouait continuellement avec sa plume et restait dans son coin. » Sur les conseils de professionnels, elle emmène son fils faire un test de dépistage.

« C’est à ce moment-là que j’ai découvert que mon fils est atteint d’autisme. » Ne sachant pas ce que cela impliquait, elle prend les taureaux par les cornes et s’inscrit à un cours d’une semaine, afin de mieux comprendre l’autisme pour le bien-être de son enfant.

Keish a son petit caractère. « Il préfère la tranquillité et les lumières éteintes. Quand mon fils est angoissé, il peut se mettre à hurler et la meilleure chose à faire, c’est de garder son calme, afin de comprendre ce qui ne va pas. S’il y a un changement, par exemple à l’heure des repas, il va se mettre à hurler. C’est aussi le cas si le chauffeur du bus d’école change de trajet. »

Chaque enfant est unique et c’est pour cela qu’il est très important de le comprendre à travers ses gestes. Le regard des autres ne la dérange pas. Elle raconte : « Un jour, Keish s’est mis à hurler dans un supermarché et une dame, en colère, m’a dit : ‘Ki li ganye ? Madam ou bizin gard ou zanfan lakaz’. »

Malgré certaines remarques désagréables, elle reste courageuse. « Je suis gentille avec tout le monde, j’aime aider mon prochain et malgré les critiques parfois méchantes, j’aime mon fils. Il est ma vie. »

Son fils, 11 ans, est dans une école spécialisée « Son parcours académique se passe bien et j’apprécie énormément ses efforts. » N’appréciant pas les vacances, Keish se sent de plus en plus à l’aise dans son établissement scolaire.

« Il fait des progrès assez lents, mais avec le soutien des professeurs, cela va beaucoup mieux. »

Les autistes célèbres...

Ils sont nombreux à avoir réussi l’impossible. Et ils ne se sont pas laissé définir par l’autisme.

Albert Einstein
Ayant des difficultés à se faire des amis, sensible à l’ouïe, ayant aussi des difficultés à apprendre les langues et les mathématiques, Albert Einstein prouve bien que l’autisme ne l’a pas empêché de devenir un physicien célèbre. Il était aussi dyslexique.

Isaac Newton
Enfant tranquille et pas doué en conversation, il avait le nez constamment dans son travail. Une attitude typique des autistes. Isaac Newton reste quand même celui qui a fondé la mécanique classique de l’attraction universelle.

Temple Grandin
Moquée, sous estimée, ne parlant pas beaucoup, elle obtient son Master en science animale. L’ambassadrice des autistes prend la parole pendant un débat de spécialistes alors qu’elle n’était que spectatrice. Temple Grandin dira : « Les gens normaux sont censés éprouver de l’empathie, pourtant ils n’en ont pas beaucoup pour un enfant autiste qui fait une crise de nerfs à un match de baseball ou dans une cafétéria d’école, parce qu’il souffre de la profusion de stimulations sensorielles. »

Henriett Seth
Souffrant de problèmes de communications, c’est à travers l’art qu’elle trouve le moyen de s’exprimer. Elle commence ensuite à jouer de la flute à l’âge de 7 ans et la contrebasse à 11 ans. À 18 ans Henriett Seth remporte le prix Geza Gardoni.

 

Nombre de commentaires : 9

9
UserAly
Date / Time20.11.2018 - 17:31:13
Hello there,My name is Aly and I would like to know if you would have any interest to have your website here at orchideehome.org promoted as a resource on our blog alychidesign.com ? We are in the midst of updating our broken link resources to include current and up to date resources for our readers. Our resource links are manually approved allowing us to mark a link as a do-follow link as well.If you may be interested please in being included as a resource on our blog, please let me know.Thanks,Aly
8
Usercustom
Date / Time17.09.2018 - 11:35:58
Indian http://metropoliscomix.com/ tablets for women .
7
Userit
Date / Time25.04.2018 - 12:39:35
try it get viagra cheap Tablets For Sale Uk in Cedar Hill .
6
Usergeneric
Date / Time12.03.2018 - 06:58:48
Does viagra generic vs pfizer work for someone who doesn't have ED?
5
Usernet
Date / Time23.01.2018 - 09:56:35
Your book there con net q cialis is for a generic cover, left, to return, they rely on more expensive.
4
Usercialis_überdosiert
Date / Time29.12.2017 - 09:53:09
History of generic pills for cheap cialis überdosiert cheaest professional world wide no .
Afficher la page :12

Écrire un nouveau commentaire :

Veillez à remplir les champs obligatoires indiqués par *
Nom : *
E-mail : (ne sera pas montré) *
Votre commentaire : *
 
Entrez le code Captcha (code de sécurité) indiqué dans l'image ci-après : *
Captcha
Powered by CMSimpleRealBlog

Sous-menu

Notre actualité

Le centre Orchidée Home de  est désormais reconnu « d’utilité publique »


 

Décret ici »

 

Suivez-nous!

 

 
 

Le Petit Journal du COH

Trimestriel d'informations du Centre Orchidée Home .

Documentation »

 

Powered by AOH| Designed: Z. Nsangou| Connexion